“Une nuit à Shanghai”

Curated par Wing Shya et dirigé par l’artiste chinois Wong Kar Wai, marque le cinquième chapitre du projet, après Daido Moriyama, Vanessa Beecroft, Bret Easton Ellis & Gaspar Noé.

L’intention de ce projet est de saisir différents aspects de la personnalité de Saint Laurent, en soulignant la complexité de divers individus à travers le regard d’artistes sélectionnés par Anthony Vaccarello, directeur artistique de Saint Laurent. SELF représente l’expression de soi et traduit de nombreuses facettes de l’attitude de Saint Laurent.

“Une nuit à Shanghai” raconte la recherche introspective de notre moi, qui commence par rompre l’équilibre. Ju Xiaowen marche sur le fil, essayant de trouver l’équilibre dans la vie réelle, comparant le passé et le présent . À la recherche de qui elle est, et émue par le désir de s’exprimer.

Saint Laurent est unique, distinctif de la haute couture. Anthony aime l’art et ses créations portées à merveille et reste indépendant. Saint Laurent a toujours pour ambition de ‘rompre l’équilibre’ de cette époque, comme tout le monde, la marque est courageuse dans son expression.Wong Kar Wai
Wong Kar Wai envisage les sentiments individuels; son art est comme un rêve vivant projeté dans la vie réelle, qui souligne le contraste entre l’aspect fragile de l’humanité et la réalité. C’était un processus très instinctif basé sur le respect mutuel et l’admiration. Dans le film, vous pouvez trouver et sentir le fantasme Saint Laurent devenir une conséquence naturelle.” Anthony Vaccarello

La tradition de Shanghai rencontre le Saint Laurent contemporain, créant une chimie subtile, tout comme la silhouette moderne de la ville se fondant dans l’esprit emblématique de la marque. Le court métrage sera présenté exclusivement dans une installation immersive au musée Yuz du district artistique de Shanghai, accessible au public du 22 au 24 novembre.